Les cures thermales et thalassothérapies

Il est parfois difficile de maigrir à la maison. On remet le régime au lendemain, on grignote par ennui ou avec les enfants, on est tenté à chaque repas. Aussi, il peut être crucial de prendre quelques vacances pour réussir à restaurer son bien-être. La cure thermale offre une solution souvent efficace pour mettre en place la bonne démarche et bien débuter l’amaigrissement.

Les multiples contraintes et habitudes de la vie quotidienne sont le premier obstacle à la réussite d’une perte de poids. Partir en cure thermale, c’est changer de rythme et de milieu, c’est s’en remettre pendant 18 à 21 jours à des professionnels des soins, des masseurs aux diététiciens, qui maîtrisent parfaitement tous les aspects de la surcharge pondérale. C’est aussi partager ses soucis et ses expériences avec d’autres curistes.

Si les cures thermales ont autant de succès, c’est que l’on peut y vivre une parenthèse détendue, sans autres souci que de s’occuper de soi. On y trouve aussi des conseils sur les régimes et l’hygiène de vie, dont les bénéfices se font sentir bien au-delà du séjour.

Le programme:

A son arrivée, le curiste passe un bilan avec un médecin, qui établit un programme personnalisé en fonction de son poids et des autres problèmes qu’il présente (diabète, cholestérol, goutte, …).

  • 1/ Les soins:

L’hydrothérapie comporte des bains, des douches ou des jets. On y associe des applications de boue, des enveloppements de plantes, des massages sous l’eau, un drainage lymphatique, de la gymnastique. Une cure thermale comprend, normalement, quatre soins de ce type par jour.

  • 2/ La cure hydrique:

La cure d’eau de boisson est le fondement de la cure thermale. Selon sa nature minérale, l’eau agit sur le fonctionnement de l’intestin, l’élimination des déchets ou l’équilibre minéral du corps (magnésium, calcium). Le volume d’eau à boire est de 1,5 à 2 litres par jour.

  • 3/ La diététique:

Etabli par le médecin et la diététicienne, le programme diététique personnalisé peut avoir différents objectifs : une perte de poids immédiate, une perte plus lente et plus durable ou une stablisation du poids. Dans tous les cas, les problèmes annexes sont pris en compte. Des cours ou des ateliers sont mis en place dans diverses stations, et un dossier est remis au curiste au début et à la fin de la cure.

  • 4/ Les compléments:

Les stations thermales peuvent aussi proposer un programme de remise en forme, un soutien psychologique, des conseils d’aromathérapie ou de phytothérapie, des soins esthétiques, la mise à disposition de saunas, hammams, etc…Toutes ces prestations ne font pas directement partie de la cure, mais elles la complètent utilement et agréablement.

 

Quelques exemples:

La stations la plus connue pour son action diététique est Brides-les-Bains, en Savoie, qui a fait des problème d’obésité son indication principale. Vichy, Capvern, Contrexville, Vittel, Evian, Thonon se consacrent également aux anomalies du métabolisme des graisses ou de l’acide urique, ainsi qu’au diabète. Vals et Pougues sont spécialisées dans les cas de diabète obèse. Chatelguyon propose une démarche diététique plus éducative et un programme très axé sur le stress.

Les résultats :

Plusieurs études menées par les caisses d’assurance-maladie ou les mutuelles ont fait apparaître que les résultats de ce type de cure étaient très positifs. L’étude la plus importante montre que, douze mois après la cure, quelques 80% des personnes présentaient une perte moyenne de 5 kilos par rapport à leur poids antérieur et que cette perte était répartie également pendant et après la cure.

A noter que, comme pour toute les méthodes d’amaigrissement, les curistes les plus motivés sont naturellement ceux qui réussissent le mieux ! 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.