Du Temps Pour Moi

Les protéines dans votre alimentation

Presque tous les aliments contiennent des protéines, mais elles sont inégalement réparties : certains en contiennent beaucoup, d’autres très peu, au contraire. Il est donc important de privilégier ceux qui vous apporteront les bons acides aminés (voir article précédent).

 

Un régime alimentaire équilibré doit rassembler tous les aliments à protéines. Viandes, poissons, oeufs, produits laitiers en sont très riches. Ils contiennent des acides aminés indispensables (AAI), essentiels à l’équilibre de notre métabolisme. Ils apportent du fer (viandes et volailles), du calcium (les produits laitiers) et diverses vitamines ou minéraux, ainsi que des oligo-éléments. mais ils renferment aussi des lipides, d’où davantage de calories.

Les céréales, les pommes de terre et les légumes secs contiennent des protéines, mais en moindre quantité… et qualité puisqu’ils ne possèdent pas tous les AAI. Ils n’apportent pas de lipides mais des glucides, des sels minéraux et des vitamines du groupe B.

Aussi, il est important de pouvoir restaurer régulièrement votre alimentation pour éviter certaines carences. Profitez de vos week-end et de vos périodes de vacances pour privilégier une alimentation saine et pleine d’énergie. Un vrai coup de pouce pour votre bien-être.

 

 

Une carence en protéines entraîne une dénutrition plus ou moins grave qui se traduit par de la fatigue, une grande fragilité, une moindre résistance aux infections et une fonte musculaire importante.

Elle intervient parfois lors de régimes végétariens mal équilibrés. Le risque est certain dans le cas des régimes amaigrissants à base de légumes et/ou de fruits et/ou de céréales.

 

 

 

Certaines protéines peuvent susciter une intolérance ou une allergie. L’intolérance au gluten, protéine des céréales (sauf le riz et le maïs), appelée maladie coeliaque, est assez fréquente. Elle frappe essentiellement les enfants qui ne possède pas l’enzyme nécessaire à son absorption. Le seul traitement existant consiste en un régime spécifique, totalement dépourvu de la présence du gluten.

 

Autres allergies fréquentes, celles aux protéines de l’oeuf, du poisson, du lait ou de l’arachide. Le traitement, là aussi, est la suppression de toute trace de l’aliment allergène, ce qui peut se révéler problématique (cantine, étiquettes peu explicites, restaurants, …).

 

 

 

– lait 3,5 g

– crème fraîche 2 g

– yaourt 4,5 à 7 g

– fromage blanc 7 à 8 g

– fromages fermentés à pâte molle 17 à 25 g

– fromages fermentés à pâte dure 25 à 30 g

– oeuf 13 g

– boeuf (moyenne) 17 g

– boeuf maigre 28g

– agneau 17 g

– veau 19 à 20 g

– porc 17 à 21 g

– poulet 22 à 26 g

– lapin 20 g

– abats 10 à 16 g

– jambon 18 à 23 g

– charcuteries 15 à 25 g

– poissons maigres 15 à 18 g

– poissons gras 17 à 21 g

– coquillages et crustacés 10 à 20 g

– pains 8 à 9 g

– pâtes cuites 4 g

– riz cuit 2 à 2,5 g

– pommes de terre 2 g

– légumes secs cuits 8 g

– tofu 11,5 g

– légumes frais (moyenne) 2 g

– fruit frais (moyenne) 0,5 g

– banane 1 g

– fruits secs oléagineux 14 à 25 g

 

Petit conseil:

Privilégiez les laitages lors de vos collations de la matinéee et de l’après-midi; ainsi, vous préserverez votre capital de protéines. Une pomme est également un excellent coupe-faim, mais à l’inverse, elle est pauvre en protéines.