échinacée en prevention du rhume et de la grippe

L’automne commence à frapper à notre porte que déjà les températures s’amusent à jouer aux yo-yo. Une dégringolade du thermomètre et voici arriver les nez rouges, qui coulent et éternuent. Avec le rythme hivernal et le stress quotidien de nos activités citadines, il devient souvent difficile de ménager son bien-être et de ne pas attraper un des maux de l’hiver. Voici 4 conseils pour prévenir certains tracas de l’hiver :

Conseil n°1 : Limiter les risques de contamination
Avec l’émergence de la grippe A (H1N1), vous avez sans doute été soumis à ce message plusieurs fois par jour depuis l’été 2009. « Réduire les contacts non nécessaires, se laver les mains plus souvent (avec une solution hydro alcoolique ou du savon), retirer, les chaussures qui ont pu être contaminées par des germes en rentrant chez soi, éviter de porter des pantalons qui traînent sur les sols et les trottoirs et qui transportent potentiellement des germes » sont autant de conseils que propose d’observer quotidiennement le Dr Jean-Paul Curtay, médecin nutrithérapeute, pour limiter les risques de contamination.

Conseil n°2 : Mieux gérer son énergie et ses stress afin d’éviter les grandes fatigues.
Trajet dans les transports en commun, bouchon du matin, planning serré d’activités, chaque jour nous mettons notre organisme à rude épreuve. Les attentes interminables, et autres stress quotidiens sont autant de désagréments qui se répercutent souvent sur le sommeil. Agité, le surmenage guette. « En prenant le temps de respirer à fond, vous régulez votre stress et vous aidez votre corps à fabriquer de l’énergie (l’oxygène permet de brûler les calories pour fabriquer de l’énergie) ». Le recours a de vrai moment de détente peuvent s’avérer nécessaire. Une séance de soin et modelage peut être une source non négligeable d’apaisement intérieur.

Conseil n°3 : Bien manger !
La meilleur des préventions passent déjà par notre assiette. Quotidiennement, c’est le message important que font passer médecins et spécialistes. Une bonne alimentation permet à votre corps de se ressourcer. « En privilégiant les sucres lents et les acides gras oméga trois (huile de colza, poissons gras) qui sont facilement brûlés, contrairement aux graisses saturées (beurre, fromage, fritures etc) », précise le Dr Curtay. Certains compléments alimentaires peuvent également vous aider à réguler ses apports journaliers comme comme le « Mix Alpha 3 » commercialisé par le laboratoire français Synergia qui associe trois acides gras oméga 3 d’origine marine et végétale : l’acide alpha-linolénique (ALA), l’acide eicosapentanoïque (EPA) et l’acide docosahexanoïque (DH).

Enfin, il ne faut pas oublier eaux minérales, légumes verts et céréales complètes, aliments riches en magnésium que notre corps consomme allègrement. « Le magnésium est indispensable à toute opération de production d’énergie. L’alimentation nous en apporte environ 250 mg par jour, alors que les recommandations tournent autour de 400 mg », déclare le Dr Curtay. « Quand l’alimentation présente ainsi des limites, le recours à un complément alimentaire devient totalement justifié. Il convient de choisir ce complément en bonne compréhension des mécanismes d’absorption du magnésium » précise le Dr Curtay. Toutefois, boire une eau riche en magnésium ne sera pas la meilleur des solutions. Afin qu’il ne soit pas évacué par l’effet du stress, il est important que la prise de magnésium soit faite conjointement avec des rétenteurs cellulaires comme la taurine ou l’arginine. C’est pour cela que l’on trouve en pharmacie de nombreuses gélules de magnésium comme le D-Stress qui contiennent conjointement ses 3 éléments protecteurs contre le stress.

Conseil n°4 : Aider ses défenses immunitaires

« Nourrir » en quantité et en qualité son système de défenses naturelles est devenu un des fers de lance de nombreuses firmes françaises qui développent des gammes sans cesse plus importantes de produits de grandes consommations contenant Bifidus, Lactobacillus. Mais, si ils sont un élément important à notre bien-être permettant à notre flore intestinale de contribuer aux défenses anti-infectieuses, de nombreux autres facteurs peuvent aider vos défenses immunitaires pour lutter contre les petits tracas de l’hiver. Parmi ceux-ci, on peut citer :

* La Vitamine D (sur prescription médicale), utile pour une meilleure utilisation du calcium et indispensable pour que nos globules blancs – acteurs clés de notre système immunitaire – fonctionnent.

* Les Antioxydants, (vitamines C et E, caroténoïdes, bêta carotène, lycopène, lutéine, sélénium), qui empêchent que ces globules s’autodétruisent par l’action des désinfectants qu’ils sécrètent afin d’attaquer les virus et les bactéries. De nombreuses formules d’antioxydants sont disponibles en pharmacie comme Anti-Oxydant 200 qui favorise la lutte contre les radicaux libres (soleil, pollution, tabac), le vieillissement, le stress oxydatif et les troubles liés au vieillissement.

* L’échinacée (Echinacea Purpurea), une plante contenant des polysaccharides dont les effets sur l’immunité ont été démontrés par des études cliniques (Schoeneberger, 1992 ; Braunig, 1992 ; See, 1997). La prise d’échinacée réduit la fréquence de la grippe, sa sévérité et sa durée. Pour être encore efficace après la cueillette, l’échinacée doit être consommée sous forme d’extrait de plante fraiche intégrale (SIPF) comme c’est le cas pour l’Echinacée PFI dont les plantes sont cultivées en Ardèche, et récoltées à la main par des agriculteurs détenteurs du label Bio ou Ecocert.

Enfin, n’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien pour bien vous aider à préparer l’hiver.
🙂

2 comments on “Rhume, Grippe, 4 conseils contre ses tracas de l’hiver”

  1. Merci pour les conseils sur la tenir à l’écart de la grippe et du virus H1N1. Je crois que tous devraient prendre soin et ne contribuera pas à la propagation de ce virus terrible, après tout il vaut mieux prévenir que guérir.

  2. Tout à fait d’accord avec ces conseils de prévention… Nous avons également écrit un article sur le sujet, en espérant qu’il vous plaira ! Pour les antioxydants, il faut penser au Curcuma par exemple 😉

Répondre à dsi r4 Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *