La migraine est un sniper ! Comme beaucoup d’entre nous, il m’est arrivé d’avoir des maux de têtes ou céphalées. Pour la plupart, que j’arrivais à soulager par du paracétamol ou de l’ibuprofène. Mais, il y a 5 ans, un événement sans précédent m’a plongé dans un abîme de douleur provoqué à la suite d’une intoxication au monoxyde de carbone (comme quoi, cela n’arrive pas qu’aux autres). J’ai alors compris ce qu’était une véritable migraine. Entre les nausées, les vomissements, les vertiges, le coeur qui bat la chamade, j’étais littéralement assommée. « Aie, Ouille ! le paracétamol ne me fait plus d’effet ! »

image « Lorsque j’ai une migraine, que faire pour que ça aille mieux ? »
« Ça fait quand même 2 jours que je souffre comme pas possible. »

La première fois, il m’a fallu un petit séjour à l’hôpital et une bonne piqûre d’anti-inflammatoire non spécifique pour retrouver mes esprits. Depuis ce jour, j’ai le même traitement et ce médicament est devenu la meilleure solution pour me permettre de lutter contre la prochaine migraine. Il ne quitte plus ma table de nuit et mon sac à main. C’est mon meilleur allié en cas de crises.

La migraine touche 7 millions de personnes et, pour ma part, me ronge depuis plusieurs années. En plus, si l’on fouille encore les statistiques, on apprend très vite que les migraines touchent 3 fois plus les femmes que les hommes. De là à dire que la migraine est une histoire de filles… Mais il y a de quoi se demander à quoi est due une migraine, combien de temps peut-elle durer et que faire pour nous soulager.

La cause : Qu’est ce qui provoque les migraines ?

Une migraine peut survenir à n’importe quel moment. Ses causes sont multiples. Mais on peux retenir un certain nombre de circonstances qui favorisent son apparition dans des situations variées. Au travail, en voiture, chez des amis, les occasions sont variées et on n’est jamais à l’abri que notre tête se mette à cogner.

Nous en avons à près 2 à 3 fois par mois et une crise dure généralement entre 4 heures… et 3 jours (pour les plus chanceuses !)

Elle est souvent liée au stress (travail, maison… ), globalement à des journées bien remplies, et des situations de tensions. Mais, elles peuvent survenir à cause des conditions climatiques (vent violent, coup de froid ou coup de chaud). Les modifications hormonales et alimentaires jouent aussi sur notre petite tête. Et une consommation d’alcool régulière n’arrange rien ni le tabagisme.

Certaines sensibilités peuvent être exacerbées dans un terrain migraineux. Par exemple, si vous avez envie d’une soirée entre copine ou avec votre amoureux, la fatigue de la journée mélangées aux endroits trop bruyants (cinéma, restaurants ou autres) pourrait vous obliger à déclarer forfait pour le reste de la nuit pour « K.O par migraine ». Il existe d’autres sensibilités. Dans mon cas, l’intoxication au monoxyde de carbone m’a provoqué une plus grandes sensibilités olfactives. Je dois donc éviter de respirer des parfums ou odeurs trop fortes. Et même si le café est considéré comme un anti migraineux, n’ayez surtout pas la gentillesse de m’en proposer lors d’une migraine car son odeur ( bien que très agréable en tant normal ) me fait de suite courir aux toilettes. On retrouve aussi des migraines à répétition chez des personnes ayant eu des problèmes près des cervicales ou le dos. Il n’est pas rare de retrouver cela chez des personnes ayant eu un accident de la route.

Alors que faire en cas de crises de migraine avec ou sans traitement ?

Pour certaines personnes, moi y compris, il existe le phénomène d’Aura. On parle d’ailleurs de migraine avec aura. De nature neurologique, l’aura survient environ 5 minutes à 1h avant la crise. C’est le signe annonciateur de la migraine qui sera souvent provoqué par un trouble de la vision, de nausées, une raideur de la nuque ou des pulsations beaucoup plus élevées que d’habitude. Dans ce cas, à vous de prendre les devants et de stopper cette méchante migraine au plus vite.

Si vous avez un traitement, prenez le bien sur dans les premières minutes de la crise. Mettez-vous dans une pièce sombre, la tête légèrement surélevé. Décroisez vos jambes et desserrez votre mâchoire, cela vous permettra de détendre vos muscles du visage. Fermez les yeux et éventuellement écoutez en sourdine une musique relaxante. Massez vous légèrement les tempes, car la migraine survient la plupart du temps sur un côté de l’oeil.

Et… Faites l’amour !

Et oui Mesdames ! C’est fini le temps de dire à votre homme « Oh non chéri pas ce soir, j’ai la migraine ». Faire l’amour va libérer de l’endorphine qui va agir comme un antalgique naturel dans le système nerveux. Pour certaines personnes, faire l’amour soulagera totalement la migraine et pour d’autres, elle sera atténue en grande partie. Vous serez beaucoup plus détendue.

NB : En revanche, si vous avez une migraine parce que vous avez fait des folies de votre corps, il vaut mieux aller rattraper vos heures de sommeil en retard. 😀

Et… quand on est pas chez soi ?

Il est primordial de disposer de votre traitement à proximité. Aussi, veillez à toujours avoir le nécessaire rapidement à portée de main.
Si vous êtes à votre travail, ne vous cognez pas la tête contre les murs, cela ne servira à rien. Vous n’avez pas forcément envie (ou la possibilité) de vous jeter sur un collègue de travail pour passer en mode « in love » dans la salle de réunion. Si vous avez une machine à café et que vous arrivez à supportez l’odeur alors jetez vous dessus ou essayez tout simplement de fermer les yeux pendant 5 minutes en vous massant les tempes. Faites une pause dans un endroit plus calme et penser à vous humecter le visage. Cela ne fera pas passer la crise mais pourra la soulager un certains moments.

Quelques autres méthodes pour soulager les migraines

Certaines méthodes plus naturelles peuvent également soulager les migraines, les voici:

  • L’homéopathie
  • La phytothérapie
  • l’Aromathérapie
  • L’acupuncture
  • Les massages
  • Le yoga
  • La relaxation
  • L’ostéopathie

Dans tous les cas, n’hésitez pas à consultez votre médecin et dernière petite astuce, notez dans un carnet à quels moments surviennent vos crises, ainsi que la durée et dans quel état d’esprit vous étiez à ce moment là. Ca ne sera que plus facile pour trouver la solution la plus adaptée à cet ennemi nommé « Migraine ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.